Gros mortier en bronze à prises latérales et dont la panse est scandée de figures de Mars, Provence, première moitié du XVII° siècle

Mis en ligne par le 10 mai 2014

Gros mortier d’apothicaire en bronze patiné à panse tronconique flanquée de deux prises en vis-à-vis. La panse est assise sur une base débordante moulurée et est surmontée d’un col mouluré en doucine.

La panse est scandée de six grands figures de Mars en fort relief qui s’étendent sur toute sa hauteur.

Ce rare mortier doit être joint à une corpus de dix mortiers qui sont généralement de grande taille et ornés de grandes figures de Mars et/ou de grandes figures de Vénus. Ils sont souvent datés et leur production s’est étalée de 1623 à 1682. Une première hypothèse émise par Bertrand Bergbauer était que plusieurs fondeurs se soient relayés dans cet atelier, si bien que l’usage veuille qu’on attribue ce corpus au groupe dit « de Mars et Vénus ».

Les mortiers patronymiques et datés de ce corpus nous indiquent que leur région de production se situait à proximité d’Avignon. Ainsi, on retrouve des pièces fabriquées pour plusieurs apothicaires ou notables de la région:
– Apothicaire Laurent Faurestier d’Aramon dans le Gard, 1670
– Joseph Motet à Forcalquier, 1646
– Marchant parfumeur Niquevert à Montpellier, 1682, aujourd’hui conservé à l’apothicairerie d’Orange,
– Apothicaire Daniel Jean de Seillans dans le Var,
– Apothicairerie de l’Hôtel Dieu de Villeneuve-lès-Avignon.

La découverte d’un mortier patronymique portant la mention « L BORDES MA FAICT 1638 » et dont la panse est décorée de grandes figures de Vénus alternant avec les grands figures de Mars identiques à celles décorant notre mortier permet de rapprocher ce groupe de « Mars et Vénus » à L. Bordes.

par ailleurs, le Grand mortier à prises en têtes de chiens et à panse ornée de cariatides par Léonard Bordes, Montpellier, France, 1634 très comparable au mortier de Viviers permet de confirmer que le fondeur était Léonard Bordes.

Mortier par L. Bordes, Viviers (07), Saint Victor, Usine de Chaux

Mortier par L. Bordes, Viviers (07), Saint Victor, Usine de Chaux

Léonard Bordes pourrait être le fondeur à qui on doit attribuer ce corpus.

Technique de la fonte au sable
Diamètre à la gueule: 220 mm
Diamètre à la base,: 148 mm
Hauteur: 158 mm

Travail du Groupe de Mars et Vénus (Léonard Bordes?), Région d’Avignon, première moitié du XVII° siècle.

Remarques:

Provenance: Artcurial Paris, 17 mai 2013

Gros mortier d’apothicaire en bronze patiné à panse tronconique flanquée de deux prises en vis-à-vis. La panse est assise sur une base débordante moulurée et est surmontée d’un col mouluré en doucine.

La panse est scandée de six grands figures de Mars en fort relief qui s’étendent sur toute sa hauteur.

Ce rare mortier doit être joint à une corpus de dix mortiers qui sont généralement de grande taille et ornés de grands figures de Mars et/ou de grandes figures de Vénus. Ils sont souvent datés et leur production s’est étalée de 1623 à 1682. Il est possible que plusieurs fondeurs se soient relayés dans cet atelier, si bien que l’usage veuille qu’on les attribue ce corpus au groupe dit « de Mars et Vénus ».

Les mortiers patronymiques et datés de ce corpus nous indiquent que leur région de production se situait à proximité d’Avignon. Ainsi, on retrouve des pièces fabriquées pour plusieurs apothicaires ou notables de la région:
– Apothicaire Laurent Faurestier d’Aramon dans le Gard, 1670
– Joseph Motet à Forcalquier, 1646
– Marchant parfumeur Niquevert à Montpellier, 1682, aujourd’hui conservé à l’apothicairerie d’Orange,
– Apothicaire Daniel Jean de Seillans dans le Var,
– Apothicairerie de l’Hôtel Dieu de Villeneuve-lès-Avignons,

Technique de la fonte au sable
Diamètre à la gueule: 220 mm
Diamètre à la base,: 148 mm
Hauteur: 158 mm

Travail du Groupe de Mars et Vénus, Région d’Avignon au milieu du XVII° siècle.

Remarques:

Provenance: Artcurial Paris, 17 mai 2013