Mortier décoré de contreforts et fleurs de lys, à col marqué du patronyme de IAN ALLARD, Sud Ouest de la France, fin du XVII° siècle

Mis en ligne par le 30 juin 2013

Epais mortier en bronze de fabrication assez rustique selon une technique de fondeur de cloches.

La panse, courte et tronconique, assise sur une forte base débordante est surmontée d’un très large col qui porte le patronyme M.IAN.ALLARD pour M. Jean Allard, formé de la succession de lettres latines inscrite sur de petits carrés de la hauteur du col.

La panse est scandée de cinq contreforts tricuspides godronnés droits assez grossiers mais que l’on rapprochera des contrefort classiquement utilisée dans le Lyonnais et en région Parisienne.

Chaque face est ornée de deux fleurs de lys superposées, elles-aussi inscrites sur de petits carrés témoignant de leur application sur la matrice par apposition de petits pastillages de cire.

Sous toutes réserve, ce mortier pourrait être attribué à un fondeur du Sud-Ouest de la France au XVII° siècle