Mortier d’apothicaire en bronze à prises zoomorphes et portant un blason et un buste de Pâris casqué, France, région parisienne, fin du XVI° siècle

Mis en ligne par le 17 août 2013

Mortier d’apothicaire en bronze à panse cylindrique munie de deux prises zoomorphes. La panse est assise sur un large pied et est surmontée d’un col. Elle est dotée de deux prises zoomorphes en vis-à-vis insérées au tiers supérieur de la panse; on remarquera que l’une des prises est inversée par rapport à l’autre (l’une regardant vers le sol, l’autre regardant vers le ciel).

La panse est marquée de trois filets à son quart supérieur et d’un filet à son bord inférieur au dessus du pied.
Le large espace resté libre entre ces filets constitue deux faces délimitées par les prises. Chaque face porte deux motifs adjacents:
– Un blason à 1 chevron accompagné des lettres I et B en chef, et de la lettre Ω (ou bien d’un fer à cheval) en pointe.
– Une tête de Paris (B240) d’après une plaquette italienne du XV° siècle connue dans le répertoire du Maître de 1603.

Toutefois, la forme de ce mortier est très éloignée de la forme lyonnaise,
Ce mortier à pour origine la région de Chantilly .

L’attribution à un atelier parisien à la fin du XVI° siècle reste l’hypothèse la plus vraisemblable bien que quelque peu hasardeuse.

Remarque:

Bertrand Bergbauer a inventorié un mortier (A1510) portant un blason de configuration comparable ainsi que la date  1595. Son attribution au Sud-Ouest de la France est justifiée par le blason aux armes de la famille Sadirac originaire de Guyenne.

Mortier aux armes des Sadirac, Guyenne, 1595