Petit mortier lyonnais à contreforts orné de têtes de Pompée, bustes de femme et lion rampant, France XVII° siècle

Mis en ligne par le 16 juillet 2012

Petit mortier en bonze à panse tronconique reposant sur un petit pied débordant et surmonté d’un col en encorbellement.

La panse de ce mortier est scandé de six contreforts tricuspides (B914) qui séparent autant de faces.
Dans le sens d’une rotation horaire, ces six faces comportent successivement:
-Une tête de Pompée (B276)
-Une tête de Pompée (B276)
-Un buste de de femme (B414)
-Un buste de de femme (B414)
-Un lion rampant (B528?)

Le col de ce mortier est orné de 14 petites fleurs de lys (B775)

Technique de la fonte au sable
Diamètre à la gueule: 102 mm
Diamètre à la base: 60 mm
Hauteur: 67 mm

France, Lyon, travail de Toine Cavet (ou de son atelier), premier quart du XVII° siècle.

Remarques:

Provenance: Collection Michel Rullier, Fraysse et associés, le 7 février 2012, lot n°80

Ce mortier est d’une qualité relativement médiocre tant par sa fonte que par son ornementation.
Il revêt cependant un intérêt historique exceptionnel car on y retrouve le lion marchant (attribut typiquement lyonnais) avec les bustes de Pompée largement utilisés par Toine Cavet et son atelier.
On soupçonne que Toine Toine Cavet eut été un important fondeur lyonnais, toutefois l’exploration encore incomplete des archives lyonnaises n’a rien confirmé jusqu’à présent.

Cependant, un faisceau d’indice très étoffé permet de localiser Toine Cavet à lyon ou dans ses environs:

– Un mortier orné de multiples bustes de Pompée (B276), de bustes féminins (B414) est signé Toine Cavet (B812): Mortier Mortier Lyonnais à contreforts sinusoïdes et double registre de pastillages, orné de bustes de Pompée, au cachet de fondeur de Toine Cavet, France XVII° siècle
– De nombreux mortiers au cachet de Toine Cavet sont ornés de contreforts en massue (B923)
– Un mortier scandé de contreforts B923 et orné de bustes de Pompée a récemment été découvert: Mortier à bustes de Pompée et contreforts en massue, Lyon, France XVII° siècle

Ces quatre éléments permettent d’attribuer un ensemble récurrent de motifs ornementaux au répertoire quasi exclusif de Toine Cavet (B812, B276, B414 et B923).

– Les apothicaireries de Lyon et de ses environs (Lyonnais, Beaujolais, Mâconnais, Dauphiné) conservent de très nombreux mortiers ornés de bustes de Pompée (B276)et de bustes féminins (B414), de nombreux mortiers à contreforts en massue (B923) ainsi que plusieurs mortiers signés du cachet de Toine Cavet (B812).
– Un mortier aux bustes de Pompée, remarqué par B. Bergbauer, et publié dans « La France des Fondeurs » est orné de bustes de Pompée et des armes de la Ville de Lyon.
– Le mortier décrit ci dessus est orné de bustes de Pompée et de lions marchant (symbole de la Ville de Lyon)

Ces trois éléments positionnent avec peu de doutes Toine Cavet à Lyon ou dans ses environs. Il est d’ailleurs important de noter que l’examen minutieux des archives du Puy en Velay par Gounot, Ramousse et Bergbauer a identifié clairement les fondeurs vellaves. Parmi eux nulle trace de Toine Cavet!