Mortier lyonnais aux initiales CM, décoré de cariatides et à pastillages dont la plaquette de Cérès et Triptolème, Maître de 1603, début du XVII° siècle

Mis en ligne par le 10 mai 2015

Mortier d’apothicaire en bronze à patine brune et dont la panse tronconique posée sur une petite base débordante est surmonté d’un large col.

La panse est scandée de six cariatides de deux typologies distinctes alternant l’une après l’autre:

  • Une cariatide aux caractères féminins (B863)
  • Une cariatide aux caractères masculins (B864)

Ces cariatides séparent autant de faces sur lesquelles on décrira dans le sens horaire de rotation, les motifs suivants:

  • Cérès et Triptolème (B229) d’après une plaquette romaine ou florentine de la seconde moitié du XV° siècle (Toderi et Vannel-Toderi 1996, P.23, n°14)
  • Anne de Bretagne (B312) d’après une médaille ou une plaquette anonyme réalisée vers 1500, généralement considérée comme un portrait d’Anne de Bratagne (Bergbauer 2010b, p.53, n°66) qui surmonte le caractère « C » sur un pastillage rectangulaire
  • Une tête de lion (B529) qui surmonte le caractère « M » sur un pastillage rectangulaire
  • Un grand masque féminin coiffé et entouré de draperies à l’antique (B482)
  • Une figure equestre d’amazone (B238) surmontée de la Sainte Face (B80) référencée par Gounot 1975, p.30-31, pl. V, n°48 et Ramousse 2000, p. 50
  • Une tête de lion (B529) qui surmonte un bouton (B604)

La présence de lettres qui sont probablement les initiales du nom du commanditaire du mortier est un caractère que l’on retrouve sur plusieurs pièces du Maître de 1603, par exemple le Mortier Lyonnais en bronze à double registre de pastillages et aux initiales PG, début du XVII° siècle

Le col est marqué d’un filet médian ponctué par trois fois d’un besant entouré de deux perles. Ce motif est souvent répété sur le col des mortiers du Maître de 1603

Technique de la fonte au sable
Diamètre à la gueule: 143 mm
Diamètre à la base: 92 mm
Hauteur: 101 mm

Ce mortier doit être rapproché des pièces suivantes:

Travail du Maître de 1603 dans le Lyonnais au debut du XVII° siècle

Remarque:

Provenance: Tajan, Paris, 15 avril 2015, lot 127