Plaquette en bronze, La Flagellation du Christ par Galeazzo Mondella dit Moderno, Italie, début XVI° siècle

Mis en ligne par le 6 mai 2012

Plaquette en bronze représentant la Flagellation du Christ dans un décor architecturé.
Cette rare mais célèbre plaquette est emblématique de la Renaissance italienne.

Il s’agit d’une des pièces les plus remarquables de l’oeuvre de Galeazzo Mondella dit « Moderno » (Vérone 1467, Rome 1528). Un exemplaire en argent figurait parmi le cabient de curiosités de Rodolphe II de Habsbourg  (1552-1612).

Plusieurs exemplaires de cette plaquette sont recensés dans les collections publiques:
– au Rijksmuseum d’Amsterdam ( Cliquer ici )
– au Kunsthistorishes Museum de Vienne ( Cliquer ici )
– au Musée National de la Renaissance à Ecouen ( Cliquer ici )
– au Bode Museum de Berlin (Cliquer ici)

hauteur: 142 mm, largeur: 110 mm, épaisseur de la plaque: 3 mm

Cette plaquette est emblematique de la Renaissance Italienne car la flagellation telle que représentée ici est directement inspirée d’un des plus célèbres groupes sculptés grecs antiques et conservé au Museo Pio Clementino au Vatican: Le Laocoon. ce groupe n’a été découvert qu’en janvier 1506, soit seulement trois ans avant la réalisation de cette plaquette par Moderno (1509).

Le Laocoon a été sculpté à Rhodes et on l’attribue à trois sculpteurs: Agésandros, Athénodore et Polydore vers 40 avant Jesus-Christ. Toutefois il n’est pas exclu que le groupe conservé au Vatican soit une réplique romaine ou une adaptation faite un siècle après la création d’un premier modèle, grec, et aujourd’hui disparu. En effet la table de marbre sur laquelle repose le Laocoon est faite d’une roche italienne.

Ce groupe sculpté a été acquis par le Pape Jules II peu de temps après sa découverte. Il a immédiatement suscité la convoitise de François Ier qui a proposé plusieurs fois, en vain, de pouvoir l’acquérir. Leon X commandera une copie en marbre exécutée par Baccio Bandinelli, mais la gardera pour lui… et ce n’est que vers 1540 que le Primatice pourra executer des moulages afin de fournir à François Ier une réplique!

Groupe du Laocoon, Musée Pio-Clementino au Vatican

Enfin, la symbolique du Laocoon dans la mythologie grecque est remarquablement reprise par Moderno lorsqu’il réalise sa Flagellation: Le Laocoon était le fils de Priam et d’Hécube,  prètre troyen de Poseidon.
Tel que reporté dans l’Odyssée et l’Enéide, l’histoire du Cheval de Troie débute lorsque le cheval de bois est découvert au bord de la mer par des Troyens. Ce mystérieux cheval divise les Troyens, certains sont partisans de le faire entrer dans les murs de la ville car ils voient là une offrande des dieux,  symbole de victoire sur les Grecs; d’autres, dont le Laocoon sont réticents devant cette perspective et s’y opposent… Il est donc décidé d’offrir un sacrifice à Poséidon

Alors que Laocoon s’apprète à sacrifier à Poseidon, deux serpents sortent de la mer, l’attaquent lui et ses fils.
Cette attaque est immédiatement perçue comme un signe de colère des Dieux face aux hommes qui ont méprisé l’offrande qui leur a été faite. Le cheval entrera dans Troie…

Le parallèle entre le Laocoon et la Flagellation de Moderno est édifiante de l’esprit de la Renaissance: Laocoon représente le sacrifice pour la protection du peuple troyen dans le cadre d’un « mystère mythologique antique » tout comme la flagellation du Christ représente le sacrifice de Dieu pour sauver les hommes.

Par ailleurs cette représentation de la Flagellation a probablement inspirée la fresque de Sebastiano del Piombo réalisée de 1516 à 1524 dans la chapelle Borgherini de l’église San Pietro in Montorio de Rome.
Dans le registre des bas-reliefs, la flagellation du Christ par Giambologna, réalisée vers 1580 et conservée au Palazzo dell’Univerisità de Gênes reprend de façon précise la composition de Moderno tout en s’éloignant de son inspiration antique. Le parallèle entre ces deux oeuvres illustre de façon remarquable le passage de la Renaissance au Manièrisme. (http://catalogo.fondazionezeri.unibo.it/foto/160000/147200/147032.jpg)

La Flagellation du Christ, Giambologna, circa 1580, Palazzo dell'Università, Gênes

La Flagellation du Christ, Giambologna, circa 1580, Palazzo dell’Università, Gênes

Flagellation, Sebastiano del Piombo, Chapelle Borgherini, Eglise San Pietro in Montorio

Remarques:

Provenance: Hôtel des ventes, Vienne (38), France

Il existe deux versions de notre plaquette:
– la première laisse apparaitre un plafond qui s’effondre (visible en haut à droite sur les exemplaire conservés au Kunsthistorisches Museum de Vienne ou au Bode Museum de Berlin),
– La deuxième au plafond intact comme sur l’exemplaire présenté ici.

Cette plaquette emblématique est citée dans de nombreux ouvrages: Molinier: pp 386, Bange: pp 436, Kress: pp 181.
Un exemplaire comparable, version à bords larges et à plafond intact a figuré au catalogue d’Eden & Morton du 11 novembre 2010, lot 582 (http://www.mortonandeden.com/pdfcats/46web.pdf)

Moderno, La Flagellation Kunsthistorisches Museum Vienna

Moderno La Flagellation Bode Museum Berlin

Enfin, il est intéressant de confronter cette plaquette avec d’autres plaquettes de Moderno et plus particulièrement à celles provenant de la collection des Grands Ducs de Toscane qui sont conservées au Musée du Bargello à Florence.
La qualité du métal, sa prise de patine, la ciselure et la fine granulosité des surfaces planes sont autant d’éléments très homogènes que l’on retrouvera sur plusieurs plaquettes de grand pedigree:
– la plaquette figurant Hercule et le Centaure référencée inv. 162B, (Bibliographie Toderi,Vanel-Toderi , Plachette, 1996, Fig.150, pp 86)
– la plaquette Mars et la Victoire, référencée inv 253B, (Bibliographie Toderi,Vanel-Toderi , Plachette, 1996, Fig.170, pp 95)
– la plaquette figurant la mort d’Hippolyte, référencée 244B, (Bibliographie Toderi,Vanel-Toderi , Plachette, 1996, Fig.174, pp 97)

Il est donc vraisemblable que cette plaquette fasse partie de celles éditées au début du XVI° siècle, du vivant de Galeazzo Mondella.

Remarques :

Pour des informations complémentaires: sur cette plaquette de Moderno:

Flagellation of Christ