Mortier en bronze au patronyme de Jacques Jay et daté de 1652, Poitou ou Charentes.

Mis en ligne par le 10 mai 2015

Mortier d’apothicaire en bronze à patine brune. La panse tronconique est assise sur un pied discoïde épais et est surmontée d’un col à décrochement dont le profil tronconique est parallèle à celui de la panse.
La panse est marquée de deux épais filets para-médians laissant libre un vaste espace central décoré de motifs inscrits dans des petits rectangles en relief. Un tel décor est obtenu selon une technique de fondeur de cloches par laquelle on apposait de petits rectangles de cire décorés sur la panse lisse, préalablement réalisée en cire.
Les motifs utilisés sont alternativement répétés 4 fois à mi-hauteur:

  • Une main, index tendu, motif récurrent dans l’ornementation des cloches et qui indique en général le début d’un texte.
  • Une figure de grotesque barbue.

Le col porte le patronyme « IACQVES IAY » pour Jacques Jay et la date 1651.

La typologie et la facture de ce mortier est très proche du Mortier patronymique en bronze de Jacques Humbert, Lorges, Orléanais, 1627, un attribution à ce fondeur ne serait pas dépourvue de sens.

On peut également rapprocher ce mortier du Mortier en bronze orné de têtes moustachues, rinceaux et fleurs de Lys, au patronyme de I.Choloux, daté 1723, Région poitevine, France, début du XVIII° siècle qui, bien que plus tardif porte les caractéristique essentielles des mortiers poitevins du XVII° siècle.
Les proportions de ces deux mortiers sont en outre tout à fait comparables.
Technique de fondeur de cloches,
Diamètre à la gueule: 140 mm
Diamètre à la base: 93 mm
Hauteur: 116  mm

Remarque:

Provenance: Tajan, Paris , 15 avril 2015, lot 130