Mortier du Puy en bronze scandé de cariatides et orné de scènes au Donateur, France XVII° siècle

Mis en ligne par le 9 juin 2013

Mortier d’apothicaire en bronze à panse très évasée caractéristique des mortiers de la région du Puy-en-Velay au milieu du XVII° siècle.

La panse qui repose sur une petite base moulurée, est elle-même surmontée d’une petite moulure qui fait la jonction avec un large col marqué de deux filets paramédians.

La panse de ce mortier est scandée de quatre cariatides (B849) qui séparent autant de faces.

Chacune des faces est ornée d’un grand pastillage ovoide qui représente une scène au Donateur (B129); deux petites fleurs de lys encadrent ce grand motif en partie supérieure.

Ce mortier peut être rattaché à un petit corpus de 4 mortier dont la tête de file figure dans la collection Ramousse (RM 111) et dont le fondeur est référencé par B. Bergbauer sous le nom de « Maître de Saint-Jean ».
Le mortier de la collection Ramousse a le profil évasé des mortiers du Puy et est scandé d’épaisses cariatides utilisées par l’atelier des Maîtres IC-IF. Par ailleurs, il est doté d’un col décoré de petites fleurs de lys positionnées à la manière de ce que l’on retrouve sur les mortiers bordelais tels que le Mortier en bronze à contreforts représentant des femmes de face, des joueurs de cornemuse et à faces décorées, Bordeaux, deuxième quart du XVII° siècle.

Ce corpus dit du « Maître de Saint-Jean » constitue probablement un lien entre les mortiers du Puy et les mortiers bordelais.
Parmi les 4 mortiers du corpus du Maître de Saint Jean, trois sont ornés de la fameuse scène au donateur.

Technique de la fonte au sable
Diamètre à la gueule: 143 mm
Diamètre à la base: 85 mm
Hauteur: 92 mm

Le Puy-en-Velay (ou Rodez), seconde moitié du XVII° siècle