Mortier du Puy à cariatides, pastillages de faunes hurlant, d’Hercule à la biche de Cérynie et de Sainte Cécile, France, milieu du XVII° siècle

Mis en ligne par le 18 avril 2014

Mortier en bronze à belle patine brune luisante et à panse tronconique très évasée surmontée d’un large col mouluré.

La panse, qui repose sur un fin pied discoïde mouluré est scandée de cinq cariatides (B850) qui isolent autant de faces richement décorées. On y retrouve de larges motifs encadrés chacun de quatre fleurettes à cinq pétales (B619), dans le sens de rotation horaire:

  • un profil de grotesque ou faune hurlant (B361)
  • un médaillon représentant Sainte Cécile (B172)
  • un profil de grotesque ou faune hurlant (B361)
  • un médaillon représentant Hercule et la biche de Cérynie (B223)
  • un médaillon représentant Sainte Cécile (B172)

le col, profondément mouluré, est décoré d’une frise de 13 fleurettes à cinq pétales contenue par deux filets parallèles.

On peut rapprocher ce mortier du Mortier du Puy à cariatides et pastillages de faune hurlant et d’Hercule à la biche de Cérynie, France, milieu du XVII° siècle de composition et de gabarit identiques.

France, travail des fondeurs du Puy-en-Velay, Atelier des Maîtres I.C. – I.F. au milieu du XVII° siècle
le maître I.C. a été identifié comme Jean Chouvet par Bertrand Bergbauer

Technique de la fonte au sable
Diamètre à la gueule : 137 mm
Diamètre à la base: 82 mm
Hauteur: 90 mm

Remarques:

Provenance, Etude Montheillet, Montauban, Avril 2014

Le motif dit au « faune hurlant » est tiré d’une plaquette circulaire italienne dont on connaît plusieurs exemplaires.
Il pourrait d’agir d’une représentation d’Attila.

Plaquette au "Faune hurlant" Italie, XVI° ou début du XVII° siècle