Mortier en bronze à décor fondu et gravé de putti tenant des chèvres par la barbiche, Abraham le Boucher, Rouen, début du XVII° siècle

Mis en ligne par le 24 avril 2014

Mortier en bronze à forte teneur en cuivre dont la panse en forme de cloche renversée est munie de deux petites prises cannelées.
Il repose sur une petite base ouvragée décorée d’une frise de perles.

La panse de ce mortier est décorée d’une frise occupant toute sa hauteur. Elle est constituée d’une succession de six éléments qui représentent un angelot tirant de chaque main la barbiche de deux chèvres. Les motifs, d’une extrême finesse semblent avoir été repris par gravure secondairement à la fonte.

Ce mortier est à rapprocher du corpus d’Abraham Le Boucher dont on connait 18 autres mortiers au motif équivalent.

Le col de ce mortier est mouluré et se termine par un fin bord libre.

Il semble que le col ainsi que la base de ce mortier aient été repris par tournage, ce qui leur donne une finesse peu habituelle par rapport au corpus des mortiers d’Abraham Le Boucher.

Il est également intéressant de constater que cette série de 18 mortiers est composée de mortiers de taille et de finitions assez variées. Ainsi, notre mortier peut être rapproché de l’exemplaire conservé au Victoria & Albert Museum de Londres qui présente une taille est une finition comparable bien qu’il ait subi une forte usure.

Mortier, Abraham Le Boucher, Victoria & Albert Museum, Londres

On notera que parmi les autres exemplaires référencés, certains présentent une finition très grossière et pourraient être des surmoulages. La reprise du col par tournage semble un caractère exceptionnel. L’exemplaire présenté ici est probablement l’exemplaire le plus finement travaillé que l’on connaisse de cette série.

Technique de la fonte au sable repris par tournage et ciselure
Diamètre à la gueule : 105 mm
Diamètre à la base: 67 mm
Hauteur: 76 mm

Travail d’Abraham le Boucher à Rouen au début du XVII° siècle.

Remarques:

Provenance: Accademia fine arts, Monaco, Avril 2014