Mortier lyonnais décoré de cariatides et à double registre de pastillages, Maître de 1603, début du XVII° siècle

Mis en ligne par le 14 août 2015

Mortier d’apothicaire en bronze à patine brune à panse tronconique assise sur une petite base moulurée débordante et surmontée d’un large col.

La panse est scandée de six cariatides de deux typologies distinctes alternant l’une après l’autre:

  • Une cariatide aux caractères féminins (B863)
  • Une cariatide aux caractères masculins (B864)

Ces cariatides isolent 6 faces chacune décorée de deux motifs superposés. Dans le sens de rotation horaire on distingue:

  • Une grande marguerite ( B602) surmontée par le buste d’Anne de Bretagne (B312)
  • Une Vierge à l’Enfant inédite (bien que proche du motif B10)  surmontée par un buste de Minerve (B231) d’après une plaquette romaine ou florentine de la seconde moitié du XV° siècle (Pope-Hennessy 1965, n°259)
  • Une grande marguerite ( B602) surmontée par le buste d’Anne de Bretagne (B312)
  • Marc-Aurèle (?) (B231), probablement d’après une monnaie romaine, surmontée par un buste de Minerve (B231)
  • Une grande marguerite ( B602) surmontée par Marc-Aurèle (B231)
  • Une Vierge à l’Enfant inédite (bien que proche du motif B10)  surmontée par un buste de Minerve (B231)

Le col est marqué d’un filet médian ponctué par six fois d’un besant entouré de deux petits besants étoilés (B696bis) en regard de chacune des faces.

Technique de la fonte au sable
Diamètre à la gueule: 143 mm
Diamètre à la base: 92 mm
Hauteur: 101 mm

Ce mortier doit être rapproché des pièces suivantes:

On remarquera que la pièce présentée ici est exactement du même gabarit que le mortier au décor de Cerès et Triptolème.

Travail du Maître de 1603, Lyonnais, début du XVII° siècle.

Remarque:

Provenance: Collection privée, Auvergne, E-bay, Avril 20115