Mortier lyonnais à sept contreforts et double registre de pastillages, avant 1624

Mis en ligne par le 27 janvier 2015

Mortier en bronze patiné, de panse tronconique assise sur une petite base débordante et surmontée d’un col.
La panse est scandée de sept contreforts à ailettes (B958) qui séparent autant de faces identiques: chaque face est décorée d’une fleur naturelle à cinq pétales (B616) surmontée d’un dauphin (B495), les deux motifs étant séparés d’une ligne constituée de huit perles alignées entre les axes médians de chaque contrefort.
Le col est simplement parcouru d’une cordelière ponctuée de noeuds, son bord libre est légèrement épaissi.

On peut rapprocher ce mortier du Mortier lyonnais en airain à huit contreforts et double registre de pastillages, avant 1624 dont la composition est extrêmement proche.

Technique de la fonte au sable
Diamètre à la gueule: 107 mm
Diamètre à la base: 67 mm
Hauteur: 71 mm

Travail lyonnais du Maître de 1603 au premier quart du XVII° siècle.

Remarque:

Rapport Diamètre/Hauteur = nombre d’or 1,618
Provenance:
Etude P. Blouet à Mayenne, Janvier 2014