Mortier Lyonnais à contreforts sinusoïdes et double registre de pastillages, orné de bustes de Pompée, au cachet de fondeur de Toine Cavet, France XVII° siècle

Mis en ligne par le 11 février 2012

Mortier d’apothicaire en bronze à corps tronconique reposant sur une base débordante de 94 mm de diamètre.
Le corps de ce mortier est scandé de 6 contreforts sinusoïdes (B901) isolant autant de faces ornées chacune de 2 pastillages superposés.

Cinq faces sont décorées d’un buste de Pompée (B276) en position supérieure et d’un buste féminin (B414 – dit « Meuf à Pompée » par l’éminent Dr. OR).

La sixième face est ornée d’un buste féminin (B414) en position inférieure et de la marque de fondeur « Toine Cavet » (B812) en position supérieure.

Le rebord de ce mortier est décoré d’une frise de fleurs de lys (B769) en disposition serrée régulière. Il se démarque de la panse par un filet ponctué de besants (B694) groupés en triades en surplomp des pastillages.

Technique de la fonte au sable.
Diamètre à la gueule : 157 mm
Diamètre à la base: 94 mm
Hauteur: 112 mm
Résonance: 700 Hz (Fa)

Travail lyonnais de Toine Cavet au début du XVII° siècle (vers 1620).

Remarques:

Provenance: Collection particulière, Ebay, Toulouse 2011

Ce mortier permet clairement de rapprocher les mortiers d’un fondeur lyonnais à la production extrêmement abondante au début du XVII° siècle et que la littérature nommait jusqu’à la découverte de ce mortier le « Maître de Pompée » aux mortiers de Toine Cavet dont plusieurs exemplaires signés ont été recensés. Il est fort possible que Toine Cavet et « le Maître de Pompée » soient en fait le même fondeur. C’est l’hypothèse qui sera désormais retenue.

Un mortier portant la marque de Toine Cavet est bconservé à l’apothicairerie de Villefranche-sur-Saône:  sap83_69w00850_p.jpg

Référencé A604 bis