Mortier Lyonnais à prises zoomorphes, contreforts architecturés et pastillages, France XVII° siècle

Mis en ligne par le 2 avril 2011


Mortier en bronze à prises zoomorphes (têtes de chiens B972) dont le corps tronconique repose sur une base moulurée de 100mm de diamètre.

Le corps évasé présente 8 faces identiques alternées de contreforts en forme de tours crénelées (B920). Les faces sont ornées de pastillages représentant un motif sur lequel se succèdent de bas en haut, un besant (B692), une fleur de lys (B741) et un soleil radieux (B652).

Le marli en encorbellement est orné de 20 petites fleurs de lys (B769) en position couchée alternées de perles.

Ce mortier doit être rapproché du Mortier en bronze à contreforts en tourelles et à prises de forme cynocéphale, Lyonnais, début du XVII° siècle dont il constitue une proche variante aussi bien par le décor que par la qualité de fonte

Technique de fonte au sable
Diamètre à la gueule: 150 mm
Diamètre à la base: 100 mm
Hauteur: 100 mm
Résonance: 590 Hz (Ré)

France, travail Lyonnais, premier quart du XVII° siècle, Maître du Seau Ramousse.

Remarques:

Bertand Bergbauer présente un mortier provenant du Musée d’Ecouen comparable par ses contreforts en forme de tours et ses pastillages aux soleils à la page 71 de son ouvrage « La France des Fondeurs ». Une attribution au Maître du seau Ramousse actif à Lyon au 1er quart du XVII° siècle est pertinente.

On peut également rapprocher ce mortier de 2 pièces de la collection Vidal dipersées en 2002 par l’étude Chaussin-Bremens-Guillaumot:
le n° 55 sur lequel on retrouve des contreforts comparables et les mêmes pastillages au soleil radieux et à la fleur de lys.
le n° 76  qui possède les caractéristiques du n° 55 et qui est muni des mêmes poignées de préhension en forme de tête de chien.

Référencé A449