Mortier en bronze au décor du blason de la famille du Peletier de Rosanbo, Paris, milieu du XVII° siècle

Mis en ligne par le April 9, 2016

MortierBlasonLePeletier-1

 

MortierBlasonLePeletier-2 MortierBlasonLePeletier-3 MortierBlasonLePeletier-4 MortierBlasonLePeletier-5 MortierBlasonLePeletier-6

Mortier en bronze à patine brune. La panse de ce mortier est assise sur une base moulurée en cavet et surmontée d’un col mouluré.
La panse est marquée de 3 séries de 3 filets en zone médiane, inférieure et supérieure. Un large blason déborde pour empiéter sur les trois groupes de filets: il s’étend sur toute la hauteur de la panse.
Il s’agit du blason de la famille le Peletier de Rosanbo: écartelé : aux 1 et 4, d’azur, à la croix pattée d’argent, chargée en cœur d’un chevron de gueules, et, en pointe, d’une rose du même, boutonnée d’or; le chevron accompagné de deux molettes de sable sur la traverse de la croix, qui est Le Pelletier; aux 2 et 3, contre-écartelé, aux 1 et 4, d’or au sanglier de sable (non effaré); aux 2 et 3, écartelé d’or et d’azur.
Paris.

  • Claude, président aux enquêtes (1631-1711)
  • Louis, marquis de Montmélian, seigneur de Morfontaine, 1784-1788.

De cette famille sont issus les marquis de Rosambo et les Le Peletier d’Aunay.
Ce mortier était très probablement la propriété de Claude le Peletier, seigneur de Villeneuve-le-Roy, de Montmélian, Mortfontaine, etc., né le 28 juin 1631, conseiller au Parlement en 1652, tuteur des trois princesses filles de Gaston duc d’Orléans, président aux enquêtes en 1662, prévôt des marchands de la ville de Paris en 1668, conseiller d’Etat en 1673, contrôleur général des finances et ministre d’Etat de septembre 1683 à 1689, président à mortier en 1686, surintendant des postes en 1691, se démit de tous ses emplois en 1697, pour vivre dans la retraite, et mourut à 80 ans le 10 août 1711.