Apothecary bronze mortar decorated with buttresses and triad positioning patterns, Paris region, france, early 17th century

Mis en ligne par le November 10, 2013

Mortier en bronze à forte teneur en étain (métal de cloches) en parfait état de conservation.
Il semble que ce mortier n’ai jamais été utilisé: non seulement ses décors sont de la plus grande fraîcheur, mais on remarquera l’aspect légèrement rugueux de son bol qui n’a jamais été adouci par les coups de pilon.
Un tel état de conservation est à notre connaissance exceptionnel.

Ce mortier est constitué d’une base débordante de mouluration grossière et dont la partie plane est marquée d’anneaux concentriques, d’une panse tronconique et d’un col relativement étroit ponctué de petits besants saillants.

La panse est scandée de quatre contreforts tricuspides godronnés droits qui séparent quatre faces décorées de petits motifs en fort relief.
A propos de contreforts, il est très intéressant de rapprocher ce mortier du Mortier d’apothicaire en bronze à contreforts et pastillages en triades, France XVII° siècle qui est du même gabarit et est orné de contreforts tricuspides godronnés droits différents de ceux visibles ici.
Il est donc judicieux de ne pas considérer un contrefort particulier ce type comme critère fiable d’attribution: les contreforts tricuspides et bicuspides godronnés étaient non seulement un motif ornemental très classique chez de nombreux fondeurs, mais le même fondeur disposait aussi de plusieurs modèles de contreforts de ce type.

Chaque face présente un décor de composition comparable: elles sont décorées d’un motif principal répété trois fois pour former une triade. Le fondeur a profité des espaces laissés libres pour y intercaler des petits dauphins ou de petites fleurs de lys: ainsi les faces sont décorées de la façon suivante:
– Une triade de protomés de lions (motif inédit) agrémentée de deux petits dauphins (B493) en position médiane de part et d’autre de la triade.
– Une triade de protomés de lions encadrés de volutes (B546) agrémentée de deux fleurs de lys (B772) en position médiane de part et d’autre de la triade.
– Une triade de têtes de putti encadrées de volutes (B 462) agrémentée de deux petits dauphins (B493) en position médiane de part et d’autre de la triade.
– Une triade de masques féminins (B440) agrémentée de trois fleurs de lys (B772) formant une triade inversée imbriquée dans la première.

Ce modèle de mortier est une des pièces caractéristique du corpus du maître aux Triades actif en région parisienne au milieu du XVII° siècle. cette pièce a le mérite non seulement d’être dans un état de conservation remarquable, mais aussi de présenter 6 motifs du répertoire du Maître aux triades, dont un motif inédit.

Technique de la fonte au sable.
Diamètre à la gueule: 123 mm
Diamètre à la base: 81 mm
Hauteur: 90 mm

Remarque:

Provenance SVV Beghin à Pont-Audemer, octobre 2013