Mortier en bronze à décor de salamandre, de biche et armes de France, Paris? , XVI° siècle

Mis en ligne par le May 28, 2016

MortierSalamandre1

MortierSalamandre2 MortierSalamandre3 MortierSalamandre4 MortierSalamandre5 MortierSalamandre6 MortierSalamandre7

Mortier en bronze de couleur claire (Airain) réalisé par tournage d’une forme en cire et apposition de pastillages décoratifs et contreforts, c’est-à-dire selon une technique de fonte de cloches.

La panse de ce mortier est assise sur une base moulurée en cavet et est surmontée d’un col mouluré le larges filets. l’ouverture du col est peu marquée, suivant la courbe d’évasement de la panse de type campaniforme.

D’un point de vue ornemental, la panse est scandée de 5 contreforts tricuspides godronnés droits, ce qui est exceptionnel sur un mortier fabriqué selon la technique de fonte de cloches. Les cinq faces ainsi délimitées sont décorées de pastillages remarquables et inédits:

  • La salamandre de François Ier, représentée dans les flammes en référence à la devise du roi “Nutrisco et extinguo” et dont la queue forme un nœud à double boucle (cordelière en huit symbolisant la concorde) – Représentée 2 fois.
  • Une biche, dans une forêt.
  • Les Armes de France.
  • Une tête qui pourrait être la représentation de la Sainte Face.

MortierSalamandre8 MortierSalamandre9 MortierSalamandre10 MortierSalamandre11 MortierSalamandre12

Technique de fondeur de cloches
Diamètre à la gueule : 158 mm
Diamètre à la base : 113 mm
Hauteur : 107 mm

Travail Français atypique de qualité remarquable.
Très probablement précoce (XVI° siècle).

L’attribution à Paris doit être considérée avec réserves.
On ne peut exclure d’autres origines géographiques tant cette pièce est atypique. La Vallée de la Loire, la Vallée de la Saône ainsi que d’autres centres peuvent peut-être le berceau qui a vu naître ce remarquable et énigmatique mortier.

Remarque :

Provenance : Etude Tessier-Sarrou, Paris, le 11 mai 201, lot 219

Ce mortier permet de découvrir deux remarquables plaquettes de la Renaissance française (La salamandre et la biche) qui n’ont jusqu’à présent jamais été décrites.