(Français) Mortier d’apothicaire en bronze à contreforts et pastillages en triades, France XVII° siècle

Mis en ligne par le December 4, 2011

Mortier d’apothicaire en bronze à corps tronconique reposant sur une base grossièrement moulurée de 82 mm de diamètre.

Le corps est scandé de 4 contreforts tricuspides godronnés droits qui séparent 4 faces ornées de triades de figures en fort relief et de fleurs de lys qui ont été excisées (probablement pendant la Révolution Française).
L’ornementation des faces dans le sens horaire est la suivante:

– Triade de chérubins entourés de rubans encadrée de deux fleurs de lys excisées
– Triade de visages féminins entourés de rubans encadrée de deux fleurs de lys excisées
– Triade de chérubins entourés de rubans encadrée de deux fleurs de lys excisées
– Triade de têtes léonines entourées de rubans encadrée de deux fleurs de lys excisées

Ce mortier est à rapprocher du
Mortier à contreforts et pastillages de St Christophe et de gueules de lions, France XVII° siècle
qui présente les mêmes gueules léonines disposées en triades

Le marli en encorbellement est orné d’une succession de 8 fleurs de lys limées alternant avec 8 perles godronées

Diamètre à la gueule: 123 mm
Diamètres à la base: 82 mm
Hauteur: 90 mm

France, travail du Maître de Provins réalisé probablement en région parisienne dans la seconde moitié du XVII° siècle.

Remarque:

Provenance: collection Vidal dispersée à Lyon par l’Etude Chaussin-Bremens-Guillaumot en 2002, n°19.

Sur ce mortier, les pastillages aux gueules de lions sont analogues par leur forme et par leur juxtaposition à ceux présents sur un mortier attribué au Maître de Provins par Bertrand Bergbauer (cat 130, La France des Fondeurs, RMN 2010).
Le Maître de Provins a travaillé autour de Paris et probablement aussi en région Lyonnaise. Ce mortier pourrait être une production parisienne.