Bougeoir en laiton à fût tourné sur une base octogonale régulière poinçonnée au “R” couronné, France début du XVIII° siècle

Mis en ligne par le March 24, 2016

bougeoirXVIIIauR1

bougeoirXVIIIauR2 bougeoirXVIIIauR3 bougeoirXVIIIauR4 bougeoirXVIIIauR5

Bougeoir en laiton composé dun fût tourné serti sur une base dont le bord forme un octogone régulier.
Le fût de ce bougeoir ne présente pas de facettes mais un soigneux travail de tournage. D’un point de vue stylistique, il s’inscrit dans la continuité des bougeoirs à noeud cordiformes de la deuxième moitié du XVII° siècle. On notera toutefois que la structure cordiforme centrale a subi une évolution par constriction médiane qui pourrait donner l’impression que le fût présente deux noeuds superposés.

La base dérive encore des bases discoïdes du XVII° siècle avec un fort moulurage discoïde de ça zone centrale formant une cuvette probablement destinée à recueillir les écoulements de cire résultant de la combustion de la bougie. Toutefois son bord délimite un octogone régulier.

Il est intéressant de noter la présence de deux poinçons:

  • le poinçon au “R” couronné
  • un poinçon difficilement lisible (poinçon de l’artisan ou marque de contrôle méconnu)

A propos du poinçon au “R” couronné, l’hypothèse la plus vraisemblable serait qu’il s’agisse du marquage effectué lors de la perception de la taxe instaurée sous Louis XV lors de transaction d’objets contenant du cuivre de 1745 à 1749. On connaît très bien le poinçon au “C” couronné qui marquait les objets nouvellement crées depuis la thèse d’Henri Nocq en 1924. Or on retrouve le “R” couronné sur une pléiade d’objets de fabrication clairement antérieure au milieu du XVIII° siècle et qui auraient pu être marqués lors d’une transaction faite entre 1745 et 1749.
Cette “petite taxe” destinée à contribuer au financement des guerres de succession d’Autriche. L’édit de février 1745 qui l’instaura stipule qu’elle s’applique à “tous les ouvrages vieux et neufs, de bronze, de cuivre pur, de fonte, de cuivre mélangé, forgé, moulu, battu, plané, gravé, doré, argenté et mis en couleurs, sans aucune exception”