Christ d’applique en laiton à fonte semi-creuse, Est de la France ou Auvergne, XV° siècle

Mis en ligne par le 19 juillet 2014


Petit Christ d’applique en alliage cuivreux clair, il s’agit là d’un travail rustique à fonte creuse (dos semi-évidé) qui présente une usure superficielle d’usage marquée.
La tête, inclinée à droite est coiffée d’un turban. le visage est traité sommairement et possèdes des caractères médiévaux marqués (yeux en amandes, traitement de la chevelure et de la barbe)

Le perizonium simple et court est noué sur le côté droit, les jambes sont grêles et parallèles, les pieds superposés.

Cette figure d’applique est à rapprocher des modèles du XV° tels que le Christ d’applique rustique, en bronze à périzonium court, France fin XV°
Il préfigure néanmoins l’émergence de modèles à l’esthétique plus aboutie tels le Christ d’applique en bronze à perizonium court, France XVI° siècle qui a été largement diffusé en France au XVI° siècle.

Bien que la typologie de notre figure d’applique puisse être rapprochée de modèles germaniques, on retrouve des figures d’applique similaires sur des croix processionnelles localisées en Auvergne (Eglises de Ydes dans le Cantal ou de Chappes dans l’Allier) ainsi que sur la croix processionnelle de l’église de Vitaux en Côte-d’Or.
Aussi est-il fort probable que ces figures d’appliques aient été l’oeuvre d’un atelier Français.

Croix processionnelle, XV° siècle, Eglise de Ydes (Cantal)

Croix processionnelle, XV° siècle, Eglise de Chappes (Allier)

On peut rapprocher cette pièce d’un Christ d’applique similaire acquis à Dijon en Avril 2015:
Christ d’applique en bronze à dos semi évidé, Auvergne ou Bourgogne, France, XV° siècle

Hauteur de la tête aux pieds: 136 mm
Ecartement des bras: 126 mm

Travail probablement bourguignon de la seconde moitié du XV° siècle.

Remarques:

Provenance: Etude Sadde, Dijon, Mai 2014