Christ d’applique en bronze à dos semi-évidé, Auvergne ou Bourgogne, France, XV° siècle

Mis en ligne par le 26 mai 2015

Christ d’applique en bronze patiné, le dos est semi-évidé et portant la tore ainsi qu’un périzonium court.
Le style de cette figure d’applique est caractérisé par un torse en « V » de représentation très symbolisée.  La posture du corps est droite, jambes maigres et parallèles: les pieds stylisés sont superposés.
Le visage ébauché grossièrement est caractérisé par ses yeux en amandes et d’une chevelure travaillée.

Le Musée Saint-Loup de Troyes conserve sous le numéro d’inventaire 2011.0.7 un Christ d’applique similaire dont les bras ont été tordus vers le haut, acquis par la Société académique de l’Aube pour le Musée de Troyes lors de la vente de la collection du chanoine Coffinet en 1882 (lot 30).

On peut rapprocher cette composition des Christ du XIVème siècle.

Il est par ailleurs intéressant de constater que les croix processionnelles qui supportent ce modèle de Christ d’applique sont pour deux d’entre-elles des croix à âme de bois de section rectangulaire (typologie XV°) alors que les figures d’applique plus tardives du XVI° siècle sont supportées en général par des croix processionnelles à âme de bois de section circulaire.
Au delà de l’analyse stylistique, cet élément confirme le fait que ces figures d’appliques aient précédé la typologie du modèle des Christ d’applique auréolé en bronze à périzonium court, France XVI° siècle

Les travaux de Pauline Lurçon sur l’étude des émaux médiévaux et des bronzes du Musée Saint-Loup de Troyes ont permis de localiser des Christ d’applique comparables sur des croix processionnelles auvergnates (église de Ydes dans le Cantal et de Chappes dans l’Allier) mais aussi sur une croix processionnelle bourguignonne (église de Vitteaux en Côte-d’Or).

Croix processionnelle, XV° siècle, Eglise de Ydes (Cantal)
Croix processionnelle, XV° siècle, Eglise de Chappes (Allier)

Hauteur de la tête aux pieds: 137 mm
Ecartement des bras: 131 mm

Travail français probablement bourguignon de la seconde moitié du XV° siècle.

Provenance:

Etude Sadde, Dijon, Avril 2015
Le fait d’avoir trouvé plusieurs de ces figures d’appliques en vente dans la région de Dijon pourrait être en faveur d’une origine mixte Auvergnate et Bourguignonne.
Christ d’applique en laiton à fonte semi-creuse, Est de la France ou Auvergne, XV° siècle

Par ailleurs on peut entreprendre de dresser la liste des églises qui conservent des croix processionnelles portant cette typologie de Christ d’applique, la liste ouverte ci-dessous n’est pas exhaustive et a été établie en consultant la base Palissy:
http://www.culture.fr/Ressources/Moteur-Collections

  • église de Chappes dans l’Allier
  • église de Ydes dans le Cantal
  • église Saint-Symphorien de Viala-du-Tarn dans l’Aveyron