Christ d’applique en bronze à perizonium long, France fin du XIV° ou début du XV° siècle

Mis en ligne par le 4 juin 2011

Christ d’applique en bronze à dos évidé.
Ce modèle très stylisé est assez classique:
Noter la tore tressée très simple qui le coiffe: ce détail est fréquemment retrouvé sur les représentations du Christ au XIII° siècle et au XIV° siècle. A ce sujet on peut se référer au Christ d’ivoire de la fin du XIII° siècle du Victoria & Albert Museum

A partir de la fin du XV° siècle, la tore disparaît progressivement, remplacée par une couronne d’épines.
De même, on retrouve les cotes stylisées et les pieds superposés sur les représentations des plaquettes d’ivoire de l’Ecole de Paris au XIII° et au XIV° siècle.

Le long périzonium à plis parallelles est caractéristique des représentations romanes et gothiques du Christ du XII° au XIV° siècle.

On retrouve parfois de tels Christ sur des croix processionnelles en bois plaquées de feuilles de cuivre estampées comme celle ci-dessous provenant de la région de Montélimar:

Il faut rapprocher ce Christ d’applique du Christ d’applique en bronze, fonte creuse et perizonium long, France, XIV° siècle.

Un exemplaire comparable est conservé dans les collections du Musée de Cluny, musée national du Moyen-âge à Paris (référence CL17085):

Christ d’applique, Bas Moyen-âge, Musée de Cluny, Paris

Travail français de la fin du XIV° ou du début du XV° siècle.

Hauteur de la tête aux pieds: 159 mm
Ecartement des bras: 153 mm